Blog d'Auteur

Blog d'Auteur

New York... New York

Ta ta ta ta ta...

 

I want to wake up in a city that never sleeps

And find I'm king of the hill

Top of the Head...

 

taxi-238478_1280.jpg

Ryan McGuire de Pixabay" >Crédit photo

 

                                                                                               

Qui n'a jamais fredonné cette chanson de Franck Sinatra, lève le doigt !

 

Il y a un an et un mois, pour être tout à fait exacte, je foulais le sol de cette ville mythique, celle qui ne dort jamais. Je vous confirme, elle ne dort jamais ! 

 

Des années que j'en rêvais et je n'ai pas été déçue, même si le temps qui m'était compté pour ce voyage ne m'a permis que la découverte de l'île de Manhattan : 

 

Central Park et ses écureuils,

The Fifth Avenue et ses célèbres boutiques chics (je n'ai rien acheté, promis, juré),

L'Empire State building, of course... Incontournable ! 

Le One World Trade Center, touchant, émouvant, 

Broadway, ses comédies musicales, ses artistes qui rêvent de gloire,

Times Square, avec ses écrans géants, encore plus éblouissants en vrai,

 

 

Et j'en passe... 

 

Il me faudrait plusieurs séjours pour parcourir les autres boroughs de N.Y.C que sont le Bronx, Brooklyn, le Queens et Staten Island. 

 

En-dehors de l'aspect touristique, ce qui m'a fascinée, ce sont l'atmosphère et l'énergie qui se dégagent de cette métropole. C'est pour cela que j'ai adoré manger dans un snack, au milieu de policiers faisant leur pause déjeuner avec leur célèbre tenue ou encore, rencontrer Harry, un  septuagénaire à la forme olympique, qui nous a aidés à retrouver notre chemin et qui dans la foulée, nous a invités dans son bureau, avec vue sur l'Empire State... What Else...

Puis, cerise sur le gâteau, je me souviens de cette petite discussion que nous avons eus avec le doorman (portier) de notre hôtel :

 

Mon conjoint, né à Mons, lui explique, fier comme un coq wallon, que l'île de Manhattan a été acquise en 1626 par un... Wallon, Pierre Minuit, aux Amérindiens manhattes, pour l'équivalent de la modique somme de 24 dollars...

Pierre Minuit est donc considéré comme le fondateur de la ville de New York.

La célèbre rue "Wall street" ne signifie pas la "rue du mur", mais est un hommage rendu aux pionniers Wallons (à l'époque, ce terme englobait la Wallonie actuelle et nos amis les Ch'tis). Une stèle, érigée à la pointe de l'île de Manhattan, à Battery Park (là où l'on embarque pour visiter la statue de la Liberté) commémore cet épisode de l'Histoire.

Fin du récit...

C'est à ce moment que le doorman, un métis aux yeux brun clair perçants me dit avec une voix très sérieuse: "good times for them, bad times for us..."  Puis, éclate de rire. Evidemment, il faisait référence à la traite des esclaves. C'est ainsi que j'ai découvert l'humour new-yorkais et leur sens de l'autodérision (un autre point commun avec la Belgique...)

 

Si vous voulez en savoir plus, sur l'épopée de ces valeureux Wallons dont on parle si peu, paradoxalement, dans le royaume de Belgique, cliquez sur ce lien   WIKIPEDIA qui vous conduira sur un article dédié à ce sujet.

 

Toujours est-il que ce voyage m'a donné l'envie d'écrire un jour... une fiction... où l'intrigue principale se déroulerait à... New York !

 

Mais avant cela, je dois d'abord terminer mon polar qui justement, tiens, tiens, a pour décor, une paisible campagne située au coeur de la Wallonie.

 

fog-267978_1280.jpg

 

cocoparisienne de Pixabay" >Crédit photo

 

 

 

Un roman policier à l'atmosphère intimiste, aux antipodes de Big Apple et bien sûr, de mes premiers récits ancrés dans la chaude et bouillonnante Caraïbe.

Mais c'est cela, aussi, la magie de l'ECRITURE : pouvoir se transporter n'importe où et n'importe quand.

 

Allez, en attendant, retour à la musique :

 

These little town blues, are melting away
(Ces déprimes de petites villes, se fondent au loin)
I'll make a brand new start of it
(Je repartirai de zéro)
In old New York
(Dans la vieille New York)
If I can make it there, I'll make it anywhere
(Si je peux réussir là-bas, je réussirai partout)
It's up to you, New York, New York
(Ça dépend de toi, New York, New York)

                                                           Franck Sinatra

 

 

A très bientôt,

Valérie Lieko



17/11/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres