Valérie Lieko

Valérie Lieko

Articles les plus récents


Mes lectures de l'été (épisode 2).

Bonjour à tous et à toutes,

 

Je profite du premier jour de l'automne... pour vous parler une dernière fois de mes lectures estivales.

Quelques semaines auparavant, je vous ai présenté mon coup de coeur pour le thriller psychologique "Comme toi", de Lisa Jewell.

Aujourd'hui, je vous parle de non-fiction, avec le livre "Homo Sapiens, une brève histoire de l'humanité", de Yuval Noah Harari, docteur en Histoire, diplômé de l'Université d'Oxford :

 

Il y a 100 000 ans, la Terre était habitée par au moins six espèces différentes d'hominidés. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens.

Comment notre espèce a-t-elle réussi à dominer la planète ? Pourquoi nos ancêtres ont-ils uni leurs forces pour créer villes et royaumes ? Comment en sommes-nous arrivés à créer les concepts de religion, de nation, de droits de l'homme ? À dépendre de l'argent, des livres et des lois ? À devenir esclaves de la bureaucratie, des horaires, de la consommation de masse ? Et à quoi ressemblera notre monde dans le millénaire à venir ?

 

 

Ce que j'en pense :

 

Un livre extrêmement passionnant qui remet vos croyances, votre culture, en question !

Certains détracteurs reprochent à l'auteur de vouloir faire passer ses opinions pour de la science.

Peu importe les polémiques, cette immersion dans notre longue Histoire ne vous laissera pas indifférent et éveillera votre curiosité.🧐

Une lecture qui tombe bien à point, en cette période si particulière😷...

 

homo sapeins version 2

 

Belle lecture à vous,

Valérie Lieko

 


20/09/2020
0 Poster un commentaire

Mes lectures de l'été 2020 (épisode 1)

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous avez pu profiter de cet été si particulier... et plonger quand même dans de belles lectures.

 

Pendant mes vacances, j'ai dévoré plusieurs romans à suspense et policiers qui, comme vous l'aurez deviné, sont mes genres de prédilection. J'ai voulu avant tout découvrir des écrivaines non francophones pour explorer d'autres univers, à défaut de pouvoir voyager en "vrai"... :

 - Viveca Sten, Suédoise, auteur d'une série policière se situant sur l'île de Sandham.

 - Lisa Gardner, Américaine, auteur de trois séries policières dont celle de D.D. Warren.

 - Emelie Schepp, à nouveau une Suédoise, auteur de la série Jana Berzelius. 

 

Mais mon coup de 💜de l'été va pour "Comme toi", de Lisa Jewell, auteur britannique. 

Pourquoi ce choix ?

Car c'est un excellent thriller psychologique. Des frissons sans scènes de violence, un "page turner" garanti. Et puis, j'ai été vraiment ravie par sa plume.

 

Voici le résumé : 

 

Une troublante impression de déjà-vu...

Ellie a disparu à l'âge de quinze ans. Sa mère n'a jamais réussi à faire son deuil, d'autant plus que la police n'a retrouvé ni le coupable ni le corps. Dix ans plus tard, cette femme brisée doit pourtant se résoudre à tourner la page. C'est alors qu'elle fait la connaissance de Floyd, un homme charmant, père célibataire, auquel elle se lie peu à peu. Mais lorsqu'elle rencontre la fille de celui-ci, Poppy, âgée de neuf ans, le passé la rattrape brutalement : cette fillette est le portrait craché de sa fille disparue...

 

 

comme toi

 

Âmes sensibles s'abstenir...

Et vous, qu'avez-vous lu durant cet été ?

Que me conseillez-vous comme polar ou roman à suspense ?

 

Je vous donne déjà rendez-vous à la semaine prochaine pour vous parler d'un autre livre, mais cette fois-ci ayant trait à l'écriture,

 

Valérie Lieko

 

ps: N'hésitez pas à vous inscrire ICI pour recevoir mon actualité, je vous offrirai mon thriller "Disparitions en eaux turquoise", au format ebook (kindle) à télécharger gratuitement via la plateforme Amazon.fr  

 

 


24/08/2020
4 Poster un commentaire

De Simenon à Agatha Christie, le village comme lieu emblématique d'une enquête policière et du roman à suspense...

La ville.

Là où le fugitif peut se fondre dans la foule anonyme...

Ses quartiers mal famés, la pègre...

Ses tueurs en série...

Elle a vraiment de quoi alimenter en abondance la littérature à suspense et policière !

 

Le village.

Cet havre de paix où tout le monde se connaît...

Ce lieu de tranquillité et de sécurité... 

Mais pourquoi alors tous ces écrivains y font commettre autant de crimes, au point de faire exploser et contredire les statistiques ?

 

Dans son roman, l'Affaire Saint-Fiacre, Georges Simenon a choisi un village imaginaire pour son intrigue, détournant ainsi Maigret de Paris. Son héros retourne là où il a grandi, pour empêcher qu'un meurtre soit commis durant la messe, "le Jour des Morts". A l'église,  Maigret assiste cependant impuissant au décès brutal de la comtesse de Saint-Fiacre. Gagné par une certaine mélancolie de retrouver les lieux chers à son enfance, le fin limier va sonder la psychologie de tous les suspects. Du curé au secrétaire gigolo de la comtesse, en passant par le régisseur et son fils, tout le beau et moins beau monde... y passe, et c'est ça qui est croustillant  ! 

 

Quant à Agatha Christie, c'est son autre illustre personnage, Miss Marple, qui résout des affaires criminelles dans un village, également imaginaire, St Mary Head, situé dans la campagne anglaise. Jane Marple s'appuie sur sa connaissance de la nature humaine pour démasquer le ou la coupable. Une vieille dame qui voit tout, qui sait tout et qui entend tout... An armchair detective, comme disent les anglosaxons.

 

Pour ma part, j'ai choisi un village réel, Scy, celui où j'ai grandi, non loin de la petite ville de Ciney, pour planter le décor de Mercure Rouge. Un peu comme Camilla Läckberg, reine du polar suédois, qui fait évoluer son couple d'enquêteurs sur sa terre natale, à Fjällbacka où vivent 859 âmes...

 

Mais pourquoi avoir opté pour le village au lieu de la ville ? Car, je voulais une atmosphère "cosy", intime. Un endroit où tout le monde pense tout savoir (ou voudrait tout savoir...) sur ses voisins. Un endroit paisible où pour s'occuper, certains passent leur temps à épier par la fenêtre, tandis que d'autres racontent leur vie et celle de leur prochain en s'accoudant au comptoir d'un estaminet... 

Mon "Maigret" local, Rémi Pirson, est trentenaire, à la fois agriculteur et agent de quartier. Qui d'autre dans ce milieu rural pouvait prétendre connaître autant les lieux et ses habitants ? Il se lance dans une enquête complexe après la découverte du corps d'une ingénieure flamande dans un étang, tout en gérant le retour au pays d'une danseuse célèbre, Lydie Van Houten, son amour impossible. Face à ce meurtre, l'équilibre de la petite communauté est rompu. Les rancoeurs, les secrets, plus ou moins inavouables, sont déterrés... Personne n'est épargné, y compris la police locale.

 

Oui, le village possède tout autant que la ville, matière à tisser la trame d'un roman policier.

Je vous laisse découvrir tout cela dans mon dernier roman Mercure Rouge, disponible dès maintenant en cliquant ICI ou sur commande, dans toutes les librairies physiques à partir du 10 MARS.

 

Belle lecture à vous,

Valérie Lieko

blog2bis

 


01/03/2020
4 Poster un commentaire