Blog d'Auteur

Blog d'Auteur

Quand l'aventure a commencé...

Le premier chapitre débute le 18 octobre 2013, une date au hasard... Non !

 

Hormis que c’est la date d’anniversaire de mon cousin Nicolas, c’est exactement ce jour-là, devant un vieux secrétaire en bois, dans une maison créole sur l’île de Marie-Galante, que j’ai écrit les premières lignes de ce qui deviendra : 

 

Chassé-Croisé

   Paris SXM

 

Ensuite, ce sera, quinze mois d’écriture, très discontinue, dans des lieux très différents.

 

J’ai voulu construire cette fiction contemporaine, avec une pincée d’humour et de suspens, construite autour de deux personnages qui vont s’exprimer tour à tour.

Et puis, j’ai voulu vous faire partager cette ambiance si particulière et si originale que nous offre l’île de Saint-Martin.  

 

Fin décembre 2014, je l’ai clôturé, du moins, c’est ce que je pensais...

 

Je l’ai donc fait découvrir « en avant-première » à mon conjoint. Celui-ci s’est montré très enthousiaste, or je le sais très exigeant. Mon premier fan et surtout un soutien inestimable dans les périodes de doutes qui frappent l’« écrivaine en herbe » que je suis.

 

Puis, je me suis mise à lire les multiples conseils qui fleurissent sur internet : faire lire son manuscrit par des « bêta-lecteurs », sorte de juges impartiaux... Pour me conforter dans cette première appréciation, je l’ai donc fait relire par des amis. Ceux qui d’une part m’avaient réclamé cette lecture, et ceux d’autre part que je savais suffisamment francs dans leur jugement, sans langue de bois. Leur appréciation fut encourageante. 

 

Ensuite, je l’ai laissé « reposer ».

Puis, le 22 février (le jour de mon anniversaire...), je l’ai rouvert, retravaillé certains passages, amélioré certaines phrases, ajouté quelques scènes.

Je l’ai fait relire par une ancienne instit de mon fils, qui est correctrice pour une maison d’imprimerie : elle m’a fait le plus beau compliment, par modestie je ne peux le retranscrire. Mais ce qui est sûr, c’est qu’elle m’a redonné confiance pour la suite, car je venais de recevoir un premier refus d’une maison d’édition à qui j’avais transmis (pour raisons pratiques...) par mail mon manuscrit.   

 

Cruciale question : Que faire maintenant ? Imprimer une vingtaine d’exemplaires de mon manuscrit et l’envoyer humblement à autant de maisons d’édition... Ensuite, attendre patiemment leur réponse pendant de longs mois... Et, si toutes en plus me disaient : Non ! 

Réponse : Pourquoi pas me lancer dans l’autoédition ?

 

La première étape a été de trouver une couverture. La créer me semblait nécessaire pour visualiser ce que pourrait être physiquement le livre. En me renseignant sur ce monde totalement inédit qu’est pour moi l’autoédition, un créateur revenait souvent : David Forrest. Une semaine après l’avoir contacté, quelques échanges de mail, quelques hésitations et, wouah, elle était là : intrigante, déroutante, et si captivante.

 

C’est maintenant la dernière ligne droite : les dernières vérifications orthographiques, typographiques aux mains d’une correctrice professionnelle de l’équipe d’ENVIEDECRIRE.COM 

 

Et, si tout va bien : sortie prévue au courant du mois de mai 2015 en formats numériques et en format papier pour les nostalgiques (dont je fais toujours partie...)

 

À très bientôt

 

Valérie Lieko

 



02/04/2015
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres