Blog d'Auteur

Blog d'Auteur

Prince Noir ou Black Beauty, ça vous rappelle quelque chose ?

 Prince Noir (ou les Aventures de « Black Beauty) est cette série télévisée anglaise créée par Ted Willis, inspirée du roman d’Anna Sewell et qui fut diffusée entre 1972 et 1981.

Rien que d’entendre la musique du générique (que vous pouvez réécouter en cliquant ICI) et me voilà replongée dans l’insouciance et la rêverie de mon enfance (je dois l’avoir regardée en 1980, j’avais 8 ans, faites vos calculs...).

 

"Depositphotos_33871447_m-2015.jpg

 

 

 

 

Dans le générique, un superbe cheval à la robe noire galope fièrement à travers champs, prairies ; traverse sans peur une rivière. Tout ceci contribua beaucoup au succès de la série.

Quel plus beau symbole d’aventures, de voyages et de liberté ?

 

Lorsque l’on écrit, on n’a pas toujours conscience de la provenance de nos sources d’inspiration.

Si vous lisez (ou avez lu...) ma série « Black Jack Caraïbe », vous aurez remarqué la place qu’occupe « la plus noble conquête de l’homme », à savoir le cheval.

 

L’héroïne, Liliane de La Roche, excellente cavalière, partage sa passion pour les chevaux avec un esclave affranchi de Santo Domingo, Eugène Amini. Les descendants de cet homme seront par la suite d’éternels protecteurs de la vieille dame à la nature si étrange, tout en l’aidant à entretenir un centre équestre sur l’île de Saint-Martin... 

 

Le hasard m’a donc fait réécouter et redécouvrir des extraits de la série « Prince noir ».

Et toute l’émotion que me procurait jadis ce feuilleton a rejailli subitement.

J’ai alors compris d’où provenait l’une de mes sources d’inspiration. J’ai fait le lien entre cette série télévisée et le rôle que jouaient les chevaux dans ma série fantastique « Black Jack Caraïbe ».

 

Rendons aussi hommage à l’écrivaine, Anna Sewell, née en 1820, auteur de « Black Beauty », son unique roman publié en 1877 dont s’inspirera Ted Willis en 1972. 

Anna_Sewell.jpg

Anna Sewell, suite à une chute dans les escaliers de son école à l’âge de 12 ans, souffrit de sérieuses complications au niveau des chevilles. Incapable de se déplacer sans béquilles, elle dut être transportée en calèche et développa ainsi son amour pour les chevaux.

Son roman connut une certaine polémique à sa sortie, car elle y dénonçait les mauvais traitements infligés aux chevaux. Mais finalement, son récit conduisit à une prise de conscience et améliora le sort des équidés.

Ce qui démontre encore la puissance de la plume de certains écrivains qui au-delà de leur fiction essayent de faire passer un message engageant...

 

À très bientôt,

Valérie Lieko, "the Indie Author"

 

 

 

 



24/03/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres