Blog d'Auteur

Blog d'Auteur

El Dìa de los Reyes...

Bonjour à tous et à toutes,

 

Demain 6 janvier, sera célébrée par les chrétiens, l'Épiphanie. Cette fête où le Messie venu et incarné reçoit la visite et l'hommage des Rois mages.

 

 

Depositphotos_6579356_l-2015.jpg

 

 

Cet épisode n’est relaté que dans l’Évangile selon Mathieu. Ni leur nom ni leur nombre n’y sont précisés. Par contre, on y apprend qu’ils viennent d’Orient et qu’ils apportent myrhhe, encens et or.

 

Leur origine royale est évoquée par Terlullien (écrivain de langue latine, né à Carthage, d’origine berbère, considéré comme le plus grand théologien de son temps) au début du IIIe siècle. Et un peu plus tard, leur nombre est mentionné par Origène (autre très grand théologien né à Alexandrie).

  

Ce n’est qu’au VIIIe siècle qu’on découvre leurs noms, chacun symbolisant un continent :

Melchior pour l’Europe, Gaspard pour l’Asie et Balthazar pour l’Afrique.

 

Depuis lors, très populaires, ils sont indissociables de la Nativité.

 

Albrecht_Altdorfer_-_The_Adoration_of_the_Magi_-_Städel.jpg

 

  Adoration des mages, par Altdorfer, vers 1530

 

 

De nos jours, l’Épiphanie, c’est également l’occasion de prolonger les fêtes de fin d’année, et de continuer à affoler votre balance... en dégustant une galette des Rois et pourquoi pas de se couronner roi ou reine d’un jour, si l’on a la chance de trouver la précieuse fève.

 

En Espagne, notamment, c’est ce jour-là que les enfants reçoivent leurs cadeaux, comme l’évoque Soledad  de La Cruz dans « Le Roi de carreau » : extrait :

 

Dans son sac à main, elle palpe une dernière fois l’écrin en argent. Il renferme le cadeau un peu fou qu’elle destine à Andrew. Un élan généreux juste pour le plaisir d’offrir. Elle le lui donne à l’occasion de l’épiphanie, « el Dìa de los Reyes ». Une tradition espagnole encore fortement ancrée dans la plupart de leurs anciennes colonies. À Porto Rico, où elle a vécu quelques décennies, la coutume est très vivace. Au coucher, les enfants déposent religieusement au pied de leur lit, une boîte contenant de la paille, du foin ou de l’herbe, censés servir de nourriture aux chameaux des rois mages. Durant la nuit, Melchior, Balthazar et Gaspard viennent substituer discrètement le contenu de la boîte par un cadeau. À condition, il va de soi que les enfants aient été sages tout au long de l’année. Andrew assurément a été sage…

Elle a quelques jours de retard, mais elle ne compte pas reporter jusqu’à la prochaine Épiphanie pour le lui remettre ni patienter jusqu’à son anniversaire qui tombe en juin. Dans sa collection privée de bijoux anciens, elle a soutiré une chevalière datant du XVIIIe siècle que Lord John Putney lui a offerte.

 

FIN DE L’EXTRAIT !!!

                                                 

 

 À bientôt,

Et si vous habitez Saint-Martin, journée des Rois oblige...

« Le Roi de Carreau » s’invite à une séance de dédicace à la Librairie des Isles (Concordia) ce 6/1/17 de 15 h à 18 h

 

dédicace roi de carreau.jpg

 

 

 

Valérie Lieko

« The Indie Author »

twitter @ValerieLieko 

 



05/01/2017
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres