Blog d'Auteur

Blog d'Auteur

Baron Samedi et Maman Brigitte, esprits du Vaudou Haïtien

Bonjour à toutes et à tous,

 

À l’occasion de la sortie du tome 3 « Le Roi de carreau », j’avais envie de vous faire connaître un peu mieux l’univers du culte vaudou puisque celui-ci sera très fortement évoqué dans cet avant-dernier tome de la série.

 

Quelques notions de base...

Le vaudou est une religion originaire de l’ancien royaume de Dahomay (Afrique de l’Ouest). Il consiste en la croyance en des dieux invisibles dont le dieu suprême, Mawu, est le créateur de tous. Jamais représenté, dieu inaccessible, il ne peut se manifester ou interagir avec les hommes qu’à travers des esprits appelés « lwas » (ou loas).

Chaque esprit est représenté par un symbole très ésotérique appelé « vévé » dessiné au sol, de nature éphémère.

erzuliefreda.jpg

 

Avec la traite négrière, le vaudou va être transporté jusqu’aux Antilles et aux Amériques.

Dans ce Nouveau Monde, il va subir de nombreuses transformations en s’influençant des rites amérindiens (chamanisme, sacrifices d’animaux...), des conditions liées à l’esclavage, mais aussi subir l’influence du Christianisme dont les saints catholiques. 

 

Dans l’imaginaire occidental, le vaudou reste souvent associé à de la magie noire, mais il s’agit là d’une vision très restrictive... 

 

En effet, on distingue habituellement le « vaudou blanc », la magie bénéfique, avec les esprits « Rada », liés aux rites africains et aux influences chrétiennes.

En opposition, le « vaudou noir », la magie nuisible, avec les esprits « Petro », issus du Nouveau Monde. Reflets de la violence de la société esclavagiste, influencés par les rituels indiens, les esprits « Petro » comportent des rites spectaculaires qui ont contribué à répandre cette image négative du vaudou.

 

Mais tout n’est pas si simple.

Certains esprits « Petro » sont nécessaires pour contrecarrer un maléfice.

Et certains esprits font à la fois partie des esprits Rada et Petro. 

Car, rien n’est jamais tout à fait « Blanc » ou tout à fait « Noir » aux Antilles...

 

Et parmi les esprits à la fois Rada et Petro, on retrouve dans le vaudou haïtien, la famille des Esprits des Morts, appelés « Guédés ».

Ils observent avec avidité la vie des hommes sur Terre et la ridiculisent lors de leurs apparitions.

Ils ont la particularité de s’exprimer avec une voix nasillarde, d’être très bruyants et surtout grossiers.

Toutefois, ils sont respectés, car ils ont accumulé en eux le savoir de nombreuses générations de morts, ce qui fait d’eux des conseillers d’une grande sagesse qu’ils transmettent volontiers quand ils sont invoqués.

 

Baron-Samedi est le chef de cette famille « des Esprits des Morts ».

 

Baron samedi.jpg

 

Il est l’esprit de la mort et de la résurrection.

Il se trouve à l’entrée des cimetières et se met sur le passage des morts vers l’au-delà.

Il se présente sous trois formes différentes :

  • Baron-Cimetière.
  • Baron-La-Croix.
  • Baron-Samedi.

Ses attributs sont la canne et la croix noire à deux traverses de même longueur, la redingote noire et le chapeau haut de forme.

Des vêtements symboles de deuil, imitant le croque-mort.

Baron-Cimetière se promène avec des pioches ou des pelles.

Il sert également à l’approche du jour des Morts à la vengeance des âmes errantes, des personnes persécutées...

Mais sans le savoir, vous l’avez déjà rencontré : regardez à nouveau les James Bond « Vivre ou laisser mourir ou Golden Eye » et vous le retrouverez.

 

Maman Brigitte est l’épouse de Baron Samedi.

 

maman Brigitte.png

Elle boit du jus de piments, elle est symbolisée par un poulet noir, elle est habituellement représentée avec une peau blanche et des cheveux rouges.

Comme Baron-Samedi, elle fait partie des « Guédés ».

Elle emploie donc elle aussi un langage obscène, boit du rhum avec des piments forts, danse de manière suggestive.

Elle protège les pierres tombales et les cimetières, à condition qu’ils soient convenablement pourvus de croix.

On invoque Maman Brigitte pour réveiller les morts dans le but de guérir et sauver ceux et celles qui sont sur le point de mourir.

Elle guérit surtout les maladies causées par les envoûtements. 

En tant que divinité vaudou du Nouveau Monde, Maman Brigitte a probablement pour origine sainte Brigitte.

L’endroit où est enterrée la première femme dans un nouveau cimetière est consacré à Maman Brigitte et c’est à cet endroit que sa croix cérémonielle est placée.

Pour corollaire, l’endroit où est enterré le premier homme d’un cimetière est consacré à Baron-Samedi.

 

Le 2 novembre, une fête nationale nommée « Fet Ghede » a lieu en Haïti.

Des milliers de personnes portent du blanc ou du violet avec du noir (couleurs des Guédés) et se promènent dans les rues.

Leur première destination est habituellement le cimetière où ils entourent les croix pour célébrer et prier.

 

 

Et pour en savoir plus sur le vaudou, plongez dans la série Black Jack Caraïbe, et plus particulièrement dans le tome 3, où plusieurs scènes lui sont consacrées en évoquant certains de ses rites et croyances.

 

À très bientôt,

 

Valérie Lieko

« The Indie Author »

Twitter @ValerieLieko

 

 

 

 

 



31/10/2016
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres